A quoi va servir ELAP ?

Cette étude va servir à mieux connaître et faire connaître les conditions de vie, de préparation et d’accès à l’autonomie de ces jeunes, en recueillant des informations auprès d’eux. ELAP permettra à ceux qui y participent, de partager et de transmettre une partie de leur expérience. Cette étude donnera lieu à un rapport et à des publications qui pourront éclairer les politiques publiques à l’avenir. Toutefois, ELAP n’est pas directement associée à la mise en œuvre d’une action, d’une politique nouvelle. Elle ne vise pas davantage à évaluer des établissements, ni à comparer les Départements entre eux (l’effectif de 1500 jeunes serait trop réduit pour cela).

ELAP éclairera :

  • les besoins et les difficultés auxquelles les jeunes peuvent être confrontés,
  • mais aussi les ressources et compétences qu’ils ont acquises et qu’ils peuvent mobiliser pour accéder à l’autonomie.

Une étude similaire en préparation au Québec

Emmenée par Martin Goyette, une équipe de chercheurs prépare une étude similaire auprès de 1500 jeunes âgés de 16-17 ans et placés en Centres de Jeunesse au Québec. 

Si les projets sont différents, de nombreux échanges sont en cours avec nos collègues québécois.

Une comparaison France-Québec paraît en effet particulièrement intéressante et enrichissante pour mieux comprendre la transition vers l’âge adulte.
Quelles similitudes et quelles différences observe-t-on au regard des dispositifs de prise en charge de chaque pays ? Que peut-on apprendre de nos contextes différents ?

 

Pour en savoir plus : Goyette M., Frechon I. - "Comprendre le devenir des jeunes placés : la nécessité d’une observation longitudinale et représentative tenant compte des contextes socioculturel et politique". Revue Française des Affaires Sociales, Juillet 2013.